Les bonsaï sont des arbres maintenus à petite taille par des techniques et soins spéciaux. Les bonsaï dits d'intérieur sont des variétés tropicales ou subtropicales. Il convient d'en tenir sans cesse compte en soignant ces plantes.

Principes généraux à observer pour les soins
Lumière, chaleur et degré d'humidité, eau et nourriture dans les bonnes proportions sont indispensables.







Les bonsaï sont des arbres maintenus à petite taille par des techniques et soins spéciaux. Les bonsaï dits d'intérieur sont des variétés tropicales ou subtropicales. Il convient d'en tenir sans cesse compte en soignant ces plantes.

Principes généraux à observer pour les soins
Lumière, chaleur et degré d'humidité, eau et nourriture dans les bonnes proportions sont indispensables.






Emplacement
Mettre le bonsaï dans un endroit aussi éclairé que possible mais pas (constamment) en plein soleil derrière une vitre ou au-dessus d'un radiateur car les températures y sont trop élevées !












Température
Ne jamais laisser la température passer sous les 15° C ni dépasser les 30° C.













lumière
Un bonsaï ne peut jamais avoir trop de lumière. Cela ne veut pas dire que tous les bonsaï supportent la lumière directe du soleil et surtout pas derrière une vitre en plein sud. Un emplacement à un ou deux mètres de la fenêtre sud est idéal.













Humidité relative
De façon générale, les salons (avec chauffage central) sont pour la plupart trop secs pour les bonsaï. Une bonne solution consiste à placer sous le bonsaï une coupe remplie de grains d'argile et d'eau. Cela permet de créer un microclimat autour du bonsaï. Veiller à ce que l'eau ne touche pas le bord du pot !














Eau
Plus la température est élevée, plus le bonsaï a besoin d'eau. Cela est dû à l'évaporation par la feuille et le substrat. Le terreau doit toujours être humide mais le bonsaï ne doit pas avoir constamment les pieds dans l'eau car cela ferait pourrir ses racines. Un bonsaï n'est en effet pas une plante de marécage. Le meilleur moyen de l'arroser est d'immerger le pot puis de le laisser égoutter.













Alimentation
Chaque organisme vivant a besoin de nourriture. C'est donc également le cas pour le bonsaï. Cette nourriture peut s'acheter sous la forme d'engrais (pour bonsaï) avec de faibles valeurs N, P et K et complété par des oligoéléments. Du printemps à l'automne, ajouter la quantité indiquée environ deux fois par mois puis une seule fois par mois en hiver.












Entretien
Si le bonsaï fait des pousses, c'est à dire des rejets pourvus de feuilles plus grandes et plus espaces entre elles, ce qui les rend beaucoup plus claires, c'est qu'il manque de lumière. Pour une croissance compacte avec de nombreuses ramifications fines, recouper les tiges jusqu'à deux feuilles, mais pas avant que la tige n'en compte six. Changer le bonsaï de pot une fois tous les deux ans, en éliminant à cette occasion un tiers des racines. Ne pas oublier de fixer le bonsaï dans le pot. Comme substrat, utiliser du terreau pour bonsaï ou de l'Akadama (grains d'argile du Japon).








home